Nous venons de commencer notre voyage dans le domaine de la Mort… domaine au combien sujet à réflexions et à angoisses existentielles.

Nous avons vu lors de la 1er partie comment le fait de changer de regard sur celle-ci nous emmène à porter un autre regard sur notre existence.

Nous allons découvrir ensemble comment cette vision a toujours prévalu, et ce, depuis la nuit des temps.

Bonne lecture.

Le regard des Traditions et leurs messages.

Les pensées anciennes qu’elles soient Proto-chinoise, hébraïque ou Proto-germanique sont des pensées symboliques.
Lire les textes qu’elles nous offrent d’une manière logique est un non sens.
Cette recherche de sens dans des textes qui peuvent parfois paraître illogiques, a eu pour conséquence d’apporter des explications absurdes qui ont eu pour effet d’éloigner la population de ces textes.

En étudiant ces traditions, j’en suis arrivé à la conclusion qu‘elles ne nous enseignent pas comment vivre mais comment voir la mort comme une étape naturelle et essentielle.
Étape qui serait bel et bien au service de la vie.

” Les peuples qui n’ont pas peur de mourir sont libres…
Les peuples qui veulent vivre coûte que coûte sont dominables. “

Sur cette dernière idée, un brin audacieuse je l’avoue, il suffit de regarder les peuples nordiques du temps des raids vikings.
Ils étaient redoutés pour leur engagement jusqu’à la mort. Le fait de mourir les emmenaient directement au Valhalla, ils rentraient alors dans le combat avec envie et fierté.
Bien sûr, cette vision “viking” de la mort est le fruit une pensée logique >> mort = récompense probable…
Si nous la regardons sous le versant symbolique, nous voyons que la mort aura pour conséquence un changement d’état sublimé.
C’est ce que nous allons analyser selon trois prismes différents.

La tradition hébraïque et les 22 lettres.

Je tiens à préciser que je ne rattache ces traditions à aucun peuple, aucune géographie ni aucune religion qui auraient pu se saisir de ces outils symboliques pour les faire siens.
Selon moi, ce que j’appelle tradition, pensée traditionnelle ou texte sacré sont des “énergies” communes à l’ensemble de l’humanité.
Elles ne sont pas cantonnées à une culture ou un pays particulier.

Shiatsu Lyon Blog - lettres hébraïques

Le cercle “heureux” des 22 lettres.

Étymologiquement, hébreux veut dire ” mouvement”.Lla pensée hébraïque serait donc une pensée du mouvement.
Quelle n’a pas été ma surprise de voir un pont magnifique avec la pensée Taoïste qui parle de l’énergie, le Qi, comme un souffle que l’on retrouve dans la théorie des Wu-Xing, les cinq mouvements.

La pensée hébraïques a transmis les fameuses 22 lettre hébraïques.

” Elles sont une contraction de la lumière, énergie de l’infini dans le fini. (…) Le symbole (la lettre) ouvre un chemin, une voie réelle d’accès entre le visible et l’invisible.”Rivak Crémisi

Ma rencontre avec ces 22 lettre m’a fait plonger de plein pied dans cette vision symbolique de la mort.
Il existe sur le sujet une quantité de livres et d’interprétations différentes.
La vision que j’ai pu en faire me vient de Judith Cypel qui, lors d’un stage, m’a partagé en off sa vision symbolique des 22 lettres.
En étudiant et ressentant la puissance de ces lettres j’ai pu percevoir que ces symboles nous exhortaient à la mort.
Les 22 lettres nous montre un chemin avec différentes étapes qui nous font partir de la Source pour aller rencontrer en nous tout ce qui a besoin d’être rencontré (peurs, croyances…) afin que nous puissions vivre et ressentir notre véritable essence.
Mais comme vous allez le voir, cela ne fera pas si simplement…
Pour illustrer ce propos je vais m’appuyer sur 5 lettres en particulier. Le message symbolique de ces 5 lettres est à lire en un seul bloc.

ALEPH (1)

Je prends conscience de l’Énergie de Vie. Cette Énergie est tout ce qui est.

PÉH (17)

J’entends son appel, je l’accueille, je capte sa lumière et mon action se transforme radicalement.

TSADE (18)

Elle m’enlève, je suis ravi (éty du verbe ravir).  Je suis littéralement  “harponné”.

Je sors des mes eaux habituels, je meurs à ce que je crois être.

QOPH (19)

Ma confiance devient inébranlable, inaltérable.

TAV (22)

J’accueille l’épreuve, je la vis et j’en accepte ses effets même si cela me parait inapproprié ou injustifié… je la ressens en moi.

Illustrations issues du Tarot des lettres hébraïques de Marie Elia.

J’aurai pu vous détailler les 22 lettres… au travers de ces 5 étapes nous pouvons observer ici que le chemin n’est pas de tout repos. Cela nous parle de prise de conscience envers soi, envers son environnement et envers le vivant présent en chacun. Grâce prise de conscience/confiance, nous ne fuyons plus l’épreuve, ne nous fuyons plus la difficulté, nous devenons confiants et accueillants face à l’adversité.

Il n’y a rien à faire, rien à produire…
Juste dire Oui à ce qui est, afin de pouvoir ensuite accéder à un autre espace de nous même.

La 1er lettre ( Aleph 1) parle de l’origine de toute chose, de la source. La dernière (Tav 22)  nous parle de l’épreuve finale qui nous permet de revenir en conscience dans cette source.
Pour cela, l’épreuve entraînera la perte, la mort de nombreuses parties de nous-même que nous pensions inaltérables.
De plus,une fois les 22 étapes franchies le chemin ne s’arrète pas là. Il repart de plus belle pour un nouveau cycle.

Que les grands Kabalistes ou officionados des lettres me pardonnent cette lecture personnelle.
 Pour moi, les messages symboliques quels qu’ils soient sont simples. Inutile de les complexifier d’avantage.
La tradition hébraïque nous invite à deux choses : confiance & accueil de ce qui peut nous perturber, nous faire mourir.

En évitant les épreuves, en évitant la mort, il est clair que nous risquons de nous éloigner de notre existence profonde.

La tradition Proto-germanique : les Runes.

Changeons d’horizon…
Voyageons vers d’autres symboles qui sont monnaie courante dans les milieux énergétiques et ésotériques : les Runes.
Selon Dominique Agnus, les runes constituent ” un alphabet germanique inventé au début de notre ère entre le Danemark et Hambourg. (…)Depuis les origines on s’en servait autant pour l’écriture profane que pour la magie.” Le futhark est un ensemble de 24 signes qui s’employait jusqu’au VIIe siècle dans tout le monde germanique d’alors.

“Dans les années trente, un cercle allemand ésotérique (…) va mettre les runes à l’honneur. Plus généralement, la divination et la magie runiques connaissent un regain notable depuis les années soixante.” Dominique Agnus.

Dans son ouvrage les Runes , approfondir la divination, l’auteur nous apprend que cet alphabet servait à des fins magiques mais qu’il recelait aussi de messages symboliques pouvant nous éclairer sur notre existence.
Comme pour les lettres hébraïques, nous allons prendre quelques exemples marquants qui vont nous présenter la mort comme une clé importante de notre croissance.
Pour cela, nous nous réfèrerons à l’analyse proposée par Dominique Agnus.

Shiatsu Lyon Blog -runes

Futrak, l’ensemble des 24 runes.

Les 24 runes peuvent être divisées en 3 séries de 8 runes chacune.
Les runes 1 à 8 représentent l’enfance et l’adolescence du monde et de l’individu. On y reçoit ses ressources et énergies propres (yin/yang). On vit ses premières expériences.

Les runes 9 à 16 correspondent à nos premières expériences approfondies, à notre relation au monde. La vie se complique, les choses deviennent plus impérieuses, source de joie, de peine mais aussi d’épreuve et de solitude (Rune Tyr). Nous descendons dans nos enfer pour se connecter à notre essence véritable.
Là encore, nulle mention d’une vie faite de victoire, de puissance et de plaisir sans borne. À l’issue de ce cycle , nous en ressortons plus complet, sûr, fort de notre expérience (Rune Sigel)

Les runes 17 à 24, marquent le chemin vers la mort et la renaissance. Nous atteignons alors des pics de conscience et de connaissances où nos dernière illusions tombent. Nous redevenons comme un nouveau né, nettoyé de nos peurs, croyances et autres concepts mortifères qui nous empêchaient d’exprimer le vivant que nous sommes.

Troublant n’est ce pas ?
Surtout quand on observe que la dernière rune Othal (24) renvoie directement à la première Feoh (1).
Le cycle redémarre à l’image de l’Ouroboros ou du lemniscate.

Là encore, la message est clair…

Repousser la mort symbolique nous éloignera d’expériences fondatrices et nécessaires.
Ne cherchons pas la douleur et la souffrance inutilement, mais glissons nous dans cette confiance en la vie où derrière chaque mort se dessine une résurrection.

La tradition alchimique de l’Orient à l’Occident.

Nous allons illustrer cette dernière idée en faisant un détour par la tradition Alchimique.
L’alchimie est une pratique dont le but sera de transmuter la matière, de la rectifier afin qu’elle puisse donner le meilleur d’elle même.
D’un point de vue symbolique, nous parlons bien sûr de l’Être que nous sommes.

Cependant, afin que nous puissions nous transmuter, il faudra passer par plusieurs étapes qui portent le doux nom d’oeuvre au noir, d’oeuvre au blanc et d’oeuvre au rouge.
Lors de l’étape de l’oeuvre au noir, nous décomposons la matière . Nous rentrons là aussi dans nos enfers, nous nous décomposons littéralement…
Lors de l’oeuvre au blanc, la matière sera alors purifiée… Cette étape sera complexe…Quelles seront les bonnes associations que nous mettrons en place ? Sur quelle base allons nous appuyer dorénavant ?
Lors de l’étape finale, nous serons à la réconciliation des opposés, l’union de Yin/yang vecteur de vie. Toutes les parts de nous même seront alors reconnues, accueillies, assumées.

 

Shiatsu Lyon blog

Les 3 oeuvres en Alchimie – 3 étapes de notre transformation intérieure.

Là encore, ce ne sera pas de tout repos.
Afin que les atomes de carbone passe du charbon au diamant il faudra de nombreuses transformations qui ne se feront que dans des conditions parfois extrêmes. Il en sera de même pour nous. Ce sont parfois les épreuves les plus rudes qui nous font le plus grandir.

En guise de conclusion, nous pouvons citer deux exemples symboliques fort intéressants.
L’épisode de la crucifixion dans les évangiles est une transmutation alchimique. L’épreuve, que représente la croix, nous fait mourir à nous même pour renaître dans un nouvel état plus proche de notre lumière intérieure.
Cet épisode est relaté dans les Évangiles  où ses plus fidèles disciples (notre entourage ou des parts de nous même) ne reconnaissent par le christ ( christ>> cristal>> notre être rectifié et structuré laissant passer la lumière de la conscience).

Le deuxième exemple nous plonge au cœur de ma pratique énergétique.

Le point d’acupuncture 14VC, situé au niveau du plexus solaire, porte le symbole de l’être qui tremble devant l’épreuve quand il décide de prendre sa place d’Empereur.

Dans la chine ancienne, la place d’Empereur était une place à hautes responsabilités. La bonne marche de l’Empire était liée à l’ensemble de ses décisions.
Lors des séances, ce point “s’allume” très régulièrement  lorsque que nous sommes tendus face à une situation stressante mais fondatrice comme un examen, une rupture, ou un déménagement. Ces épreuves, apparemment courantes, sont souvent évitées voir repoussées…par peur de l’échec ou des changements que cela risque d’occasionner.
Ce qu’il est bon de savoir, c’est qu’une fois ce point ” ouvert”, nous pouvons accéder à la source de notre Être (17VC) qui nous permettra de sortir de nos ornières et d‘avancer vers l’inconnu et le neuf(1P).

La mort symbolique s’avère nécessaire pour toucher l’essence de ce que nous sommes.
Toute tentative d’évitement nous éloignera de ce que nous cherchons inconsciemment.
Le message est donc sans appel : quoi que nous fassions nous ne pourrons éviter ces moments fondateurs.

La vie se chargera de nous amener les épreuves. Inutile d’apprendre à les éviter ou à tenter de les maitriser.
Apprenons à les accueillir, à les comprendre afin de laisser le ménage intérieur se faire malgré nous.

Dans la troisième et ultime partie de notre périple sur la Mort, nous découvrirons comment dans notre quotidien nous cherchons cette mort symbolique de manière récurrente.

Antoine.

>> Partie 3 : la Mort au quotidien ( à venir…)

Parcours Shiatsu Antoine guillou lyon1er

Désolé... pas de pdf à télécharger...

D'ailleurs, est ce que vous les lisez vraiment ?

 

Vous allez recevoir un parcours en 3 étapes durant lequel vous allez comprendre la philosphie de ces approches énergétiques.

Mélangeant pratique et théorie, vous aurez accès à des ressources inédites et utilisables dans votre quotidien.

A tout de suite.

 

Des liens et des ressources pour cheminez ensemble Aux Sources de votre Equilibre.

Vous êtes dorénavant inscrit-e. Dans quelques minutes vous recevrez un mail avec vos premières informations. Pensez à enregistrez cette adresse : contact@shiatsu-ase.fr dans vos contacts. Vérifiez vos spams ainsi que votre Onglet " PROMOTIONS " si vous avez une adresse gmail.